La vie nous réserve des surprises dit-on, le moins que l’on puisse dire pour le cas BAHATI LUKWEBO.

Auto exclu du FCC, ses députés dépouillés et son regroupement Afdc-A cambriolé pour avoir exigé légitimement le poste de la présidence du bureau du Sénat, BAHATI a vu ses anciens collègues déployer tous leurs efforts politiques, juridiques et administratifs afin de l’anéantir définitivement.

Nombreux sont ceux qui ont cru que l’homme du Sud-Kivu était fini étant donné la carrure des adversaires en face.

Un sale moment pour l’ex ministre d’État de KABILA, qui s’était vu rejeter comme un malfrat, au profit de THAMBWE MWAMBA, une personnalité indépendante, proche de KABILA.

Depuis lors, BAHATI n’a cessé de se battre pour sauver son parti Afdc ainsi que son regroupement politique Afdc-A.

La vengeance est un plat qui se mange crût disent les aînés, BAHATI s’est rapproché de Félix TSHISEKEDI, a travaillé dans la coulisse depuis le début pour rendre la pareille à ceux qui l’avait méprisé.

Il faut dire que la gifle était proportionnelle à la taille de l’humiliation subie, le résultat est catastrophique, le FCC est disloqué, MWILANYA chassé et KABILA retranché dans une ferme, loin de la capitale.

La dernière gifle est celle de sa désignation comme le seul candidat à la présidence du Sénat par le Président TSHISEKEDI.

BAHATI vient d’assommer définitivement le FCC et clore l’existence de cette plateforme.

Le ticket de l’Union Sacrée pour la Nation se présente comme suit:

  1. President : Modeste BAHATI LUKWEBO
  2. Premier vice président : BADIBANGA SAMY
  3. Deuxième vice président : Hon.ENDUNDO
  4. Questeur : Madame Carole AGITO
    5.Questeur adjoint : Madame IDA KIDIMA
  5. Rapporteur : MICHEL KANYIMBU
  6. Rapporteur adjoint : Madame NEFERTITI GUDIANZA

La rédaction.

By Echo7

One thought on “Modeste BAHATI LUKWEBO gifle MWILANYA.”
  1. Salut et bon courage pour les informations.
    Être informé étant un droit inaliénable, nous ne pouvons que vous remercier de tout coeur pour les efforts consentis à cet effet.
    Longue vie à votre journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.