1800 commandos de la Garde Républicaine débarquent à Lubumbashi, J. KABILA quitte immédiatement la ville.

1800 militaires formés à la guerre ont débarqué ce week-end dernier à Lubumbashi avec comme mission « officielle » de combattre et neutraliser toutes les forces hostiles qui menaceraient la ville et le pouvoir en place à partir du Katanga.

C’est par une marche à pied, armes de guerre en main, que ces commandos ont quitté l’aéroport de Luano, traversé les grandes artères de la ville cuprifère, jusqu’à s’installer dans la résidence officielle du Chef de l’État sur l’avenue Kamanyola.

Cette troupe est conduite par le Général Christian lui-même, le commandant de la Garde Républicaine.

La ville de Lubumbashi fait régulièrement face aux incursions de la milice séparatiste appelée « bakata Katanga » dirigée par Gédeon Kyungu, un homme mystérieux.

Pour l’opinion, plusieurs événements inquiétants se sont succédés récemment, qui font craindre une instabilité sécuritaire, notamment, l’incursion de Lubumbashi, le remplacement de la garde de Joseph KABILA par de nouveaux éléments de la police nationale, l’imminence de l’arrestation de Kalev, détenteur des informations cruciales du pays, la nouvelle mise en accusation du Général John Numbi, qui séjourne au Katanga, etc.

L’arrivée de cette troupe supplémentaire de la Garde Républicaine, alors que Lubumbashi abrite le plus grand camp militaire de la Garde Républicaine, le camp Kimbembe, alimente les rumeurs des réseaux sociaux qui annoncent la mission « officieuse » d’arrestation de John Numbi et de Joseph Kabila.

Dans toute cette situation d’incertitude et psychose, l’ancien Président de la République Joseph KABILA a préféré quitter la ville de Lubumbashi et observer ce qui se passerait à distance à partir de Dubaï.

Selon les informations parvenues à la rédaction, Joseph KABILA s’est fait accompagner de quelques jeunes qui lui sont proches, notamment, Serge KADIMA.

Est ce le chemin d’exil pour ce premier Président de la République Démocratique du Congo à avoir cédé pacifiquement le pouvoir par une alternance civilisée? L’avenir nous le dira.

La rédaction.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.