La force d’un chef réside dans la capacité de ses collaborateurs à traduire la volonté du chef en action. C’est pourquoi, la tâche la plus difficile, est de sélectionner les meilleurs collaborateurs.

En effet, le Chef donne des orientations stratégiques, il énonce sa vision, c’est aux collaborateurs de mettre en œuvre un plan opérationnel et le faire appliquer sans faille.

Joseph KABILA KABANGE, alors, Président de la République, s’inquiétait de manquer 15 collaborateurs pour faire décoller ce pays, en réalité, il avait beaucoup des collaborateurs mais seulement, ceux-ci n’étaient pas aptes à rendre opérationnel ses orientations stratégiques.

Voilà, entre autres raisons, l’explication de l’échec de Joseph KABILA.

Cette inquiétude de Joseph KABILA est valable pour tout dirigeant aussi bien en affaires qu’en politique. Le leader est celui qui est capable de faire travailler son équipe afin d’atteindre un objectif fixé. Nous pouvons donc dire que KABILA avait manqué de leadership sur sa troupe.

ALINGETE Jules, semble être ce genre des collaborateurs dont parlait Joseph KABILA, ce collaborateur qui traduit en action la vision centrale du Chef de l’État, celle de lutter contre la corruption.

Jules ALINGETE, Inspecteur Général des Finances, Chef de Service, ne jure que par le respect strict de la volonté du Président Felix TSHISEKEDI qui prône un État de droit dans lequel la justice est faite pour tous. La ligne de conduite de Jules ALINGETE donne des cauchemars à ceux qui ne se conforment pas à la nouvelle vision du Chef.

L’IGF, s’est sérieusement remise au travail, le Chef de service a déployé ses inspecteurs dans tous les services publics aussi bien du pouvoir central que des provinces, les rapports sont dressés à l’attention de la plus haute hiérarchie mais également envoyés à la justice pour des éventuelles poursuites.

Parmi, les dossiers audités, on peut citer ceux de Bukanga Lonzo, Secope, Fonds mis à disposition pour la covid19, la gratuité de l’enseignement, etc.

L’opinion congolaise regrette le fait que la justice ralentit l’élan de l’IGF, la plupart des dossiers transmis, n’ont pas encore subis la moindre début d’instruction.

Cependant, plusieurs personnalités visées par les rapports de l’IGF déclarent une guerre ouverte à Jules, ce digne fils congolais, heureusement pour lui, le statut d’inspecteur des finances dont il jouit, le met à l’abri des poursuites judiciaires instrumentalisées, sauf sur avis du Chef de l’État.

Il est encore temps au Chef de l’État, de trouver ces oiseaux rares de la trempe de Jules ALINGETE qui vont l’accompagner dans la matérialisation de sa vision dans tous les secteurs clés de la vie nationale.

Nous espérons que le choix porté sur SAMA LUKONDE, portera les fruits au profit de la population qui attend tout de ce Gouvernement d’Union Sacrée.

Hervé M.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.