Détournement de 62 milliards Fc à l’ESPT: Première enquête de l’IGF qui abouti à un procès judiciaire.

L’ouverture du procès : « gratuité de l’enseignement-EPST », est un signal fort de mise en garde contre ceux qui auront la charge de gérer les ministères et fonds de l’Etat.

Indexé pour détournement présumé des fonds destinés à l’Éducation de base dans un rapport d’audit de l’IGF, mettant en accusation l’Inspecteur général de l’EPST et le Directeur National de SECOPE comme coauteurs, ils sont appelés par la même occasion de présenter leurs moyens de défense dans le procès qui démarre aujourd’hui vendredi 05 mars 2021 au CPRK (Prison centrale de Makala) à kinshasa.

Il sied de rappeler que, l’arrestation de l’Inspecteur Général de l’EPST et du Directeur National du SECOPE avait eu lieu à la suite des enquêtes ayant révélées l’existence des faux arrêtés antidatés, recrutement irréguliers des agents et création des écoles fictives, ainsi que l’explosion du personnel non enseignant au détriment du personnel qui preste régulièrement.

En Somme, la lutte contre la corruption en RDC est un axe primordiale parmi les axes prioritaires du chef de l’Etat de la RDC.

Abraham N.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.