MALGRÉ SON ADHÉSION PRÉCIPITÉE À L’USN, WILLY BAKONGA À LA PORTE DE MAKALA.

Le procès contre
les présumés détourneurs des fonds destinés à l’éducation de base démarre l’avant midi de ce vendredi 05 mars 2021, à la prison centrale de Makala.

Deux prévenus, y comparaîtront pour se défendre contre les accusations de l’IGF qui dans un rapport d’audit, leur reprocherait d’avoir créé des écoles fictives et donc des enseignants fictifs, pratiques qui leur permettaient de détourner mensuellement d’importantes sommes d’argent depuis la mise en place du mécanisme de gratuité de l’enseignement de base.

De sources judiciaires informent que le Ministre Willy BAKONGA sera également auditionné comme renseignant, mais qu’il n’était pas exclu que son statut change au cours de ce procès étant donné qu’il est le signataire des arrêtés dont a bénéficié les deux prévenus pour parvenir à leur magouille.

Le passage du FCC à l’union sacrée de la nation est devenue une sorte de blanchisserie pour tous ceux qui traînent de cadavres dans leur placard, voyons si cette thèse va être remise en cause ds le cas de BAKONGA. Mais c’est qui est sûr, la porte de Makala le verra, même si, pour le moment, c’est pour répondre à une invitation de justice.

Hervé M.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.