POLITIQUE : BAGARRE AU SEIN DE L’AFDC-A DE BAHATI LUKWEBO.

Une vive tension règne en ce moment au sein du regroupement politique de l’Union Sacrée, l’AFDC et Alliés que dirige le prof Modeste BAHATI LUKWEBO.

Dans une lettre du parti travailliste de Steve Mbikayi dont une copie a atterri sur la table du journal Echo7.info, ce parti se plaint d’être éloigné du partage des postes au sein du future Gouvernement par le nouveau Président du Bureau du Sénat.

Depuis qu’ils ont été reçu par le Chef du Gouvernement, jusqu’à ce jour, le parti de Steve Mbikayi ne maîtrise aucune information sur sa part du gâteau de l’Union sacrée, alors qu’il a quitté le FCC en étant Ministre.

Steve MBIKAYI, dans ladite lettre, fait valoir le fait que les députés venant des partis alliés représentent le tiers des députés de l’AFDC. Logiquement, selon Mbikayi, sur les sept postes réservés à l’AFDC-A, deux devraient revenir aux alliés et le Parti travailliste étant la deuxième force, réclame avec force un Ministère.

Ce débat autour du partage des postes s’est vite transporté dans le réseaux sociaux, notamment, sur Twitter où Steve, l’enfant terrible n’a pas hésité de qualifier le Président de son regroupement politique de « roublard ».

Steve MBIKAYI, avait abandonné BAHATI au profit du camp Néne NKULU afin de bénéficier d’un poste ministériel au Gouvernement de coalition FCC-CACH, il n’est pas prêt à jouer un second rôle dans l’USN, il veut absolument être reconduit au Gouvernement.

Cette bagarre de positionnement démontre la fragilité du prochain Gouvernement et l’hypocrisie des politiciens congolais.

Dans un tel environnement, le Premier Ministre est appelé à user de son leadership et de la prudence face aux politiciens congolais usagés, seule une parfaite collaboration entre le Président de la République et son Premier Ministre donnera la chance à ce nouveau Gouvernement hétérogène.

Hervé M.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.