PARI GAGNÉ POUR L’IGF: 20 ANS DE PRISON REQUIS CONTRE LES PRÉSUMÉS DÉTOURNEURS.

Le premier procès contre les détournements des deniers publics découverts et rendus public par la lucidité de l’IGF est arrivé à la fin après 3 audiences marathon dans lesquelles, le Ministère Public, la République Démocratique du Congo, partie civile au procès, les avocats de la défense et les deux prévenus, tour à tour ont défendu chacun sa position devant le tribunal.

Ces audiences ont permis au juge de bien cerner le contour des débats et compte rendre son verdict le 25 mars 2021.

Cependant, le Ministère Public requiert la peine maximale contre les prévenus à cause des circonstances aggravantes liées à la sensibilité du secteur. Il a requis 20 ans de prison et 5 ans de privation du droit de vote et d’éligibilité.

Compte tenu des éléments présentés par le ministère public, il sera difficile au juge de ne pas condamner les prévenus.

Après ce procès, l’opinion attend vivement le procès dans le cadre des enquêtes sur la covid-19 et Bukanga Lonzo.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.