USN: De divergences majeures apparaissent déjà.

l’Union sacrée peine à se mettre en place comme une plateforme politique ayant une vision et des objectifs communs tel que souhaité par le Chef de l’État.

En effet, non seulement, il y a eu des tensions et des frustrations dans la constitution imminente du 1er Gouvernement d’USN, il y a de divergences majeures sur des sujets essentiels de la vie politique de notre pays au sein des membres du USN.

Pour certains membres, notamment, ceux de l’UDPS, ils ont clairement indiqué être favorable à l’organisation de recensement préalablement à l’organisation des élections en République Démocratique du Congo. Cette approche est celle du Secrétaire général a.i. de l’UDPS, Augustin KABUYA.

Depuis, plusieurs cadres de ce parti présidentiel ont soutenu ce point de vu car disent-ils qu’on doit être en mesure d’identifier chaque électeur.

Face au silence du Chef de l’Etat, et à l’ampleur que prenait le débat sur le sujet, les prélats catholiques ont été obligé de rappeler, dans un ton ferme, au Président de la République la nécessité d’organiser les élections dans le délai constitutionnel.

Aujourd’hui, c’est une haute personnalité du pays, pas le moindre, en l’occurrence, l’ex informateur et maintenant, Président du Sénat, Honorable BAHATI LUKWEBO qui a donné de la voix par l’entremise du journal international, Jeune Afrique, sur le sujet de recensement et des élections.

Modeste BAHATI est opposé à la position de l’UDPS. Il refuse que l’organisation des élections soit conditionnée par le recensement et l’identification de la population.

Hervé M.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.