Le projet dit de 100 jours du Chef de l’État continue de mettre en danger les finances du pays.

En effet, après le décaissement par l’État Congolais de 66 millions de dollars américains en faveur du Libanais Sammih Jammal, pour la construction des logements préfabriqués pour militaires, la société Turque qui fabrique les dites maisons réclament à l’État Congolais, à travers une lettre datée du 23 mars 2021, adressée au Président de la République, le solde pour couvrir les dépenses des fabrications de 3000 maisons supplémentaires du contrat Husmal signé entre la Présidence de TSHISEKEDI et le Libanais Jammal.

Bien que 93 maisons seulement ont été livrées dans le cadre de ce contrat, la société Karmod affirme que sa société avait déjà dépensé pour les matières premières de 3000 maisons qui sont entreposées dans leurs installations, y compris certaines maisons achevées.

C’est ainsi qu’elle demande à la présidence de la RDC d’honnorer le second contrat avec Jammal, leur représentant en RDC, sinon, elle saisira le tribunal international afin d’obtenir réparation pour rupture unilatérale du contrat.

Il faut noter que Sammih Jammal et l’ancien directeur de cabinet du Chef de l’État, Vital Kamerhe sont incarcérés à Makala où ils purgent une peine de 20 ans de prison pour détournement des plusieurs dizaines de millions de dollars américains dans le contrat évoqué par Karmod.

Rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.