Par un communiqué signé de la main de Raymond TSHIBANDA, président du comité de crise, le FCC déclare qu’il ne participera pas au prochain Gouvernement SAMA LUKONDE parce que le processus ayant conduit à sa mise en place est biaisé et contre les valeurs républicaines.

Par la même occasion, le FCC interdit la participation de tous ses membres dans ce Gouvernement d’Union Sacrée.

Cependant, voilà que Néhémie MWILANYA allume la mèche de la discorde au sein du FCC, à travers, sa nouvelle plateforme politique, la CMAP, s’en prend violemment à Raymond TSHIBANDA qu’ils accusent d’usurper la fonction de Coordonnateur du FCC, occupée par Néhémie.

Dans plusieurs messages envoyés dans les réseaux sociaux, les membres de la CMAP affirme que le comité de crise a été créé par son Autorité morale, Néhémie MWILANYA en sa qualité de Coordonnateur, sur demande de Joseph KABILA KABANGE avec un mandat précis et limité dans le temps.

Elle qualifie de tentative de putsch le communiqué émanant du comité de crise du FCC, relayé par Monsieur François NZEKUYE qui, pour eux, consiste à faire croire que Néhémie MWILANYA n’est plus coordonnateur du FCC.

La CMAP trouve inopportune cette déclaration du comité de crise car il y a 4 semaines, le coordonnateur Néhémie MWILANYA avait fait la même déclaration.

Le FCC de Joseph KABILA a connu un débâcle ces derniers mois avec les départs de plusieurs centaines des députés nationaux qui ont préféré rejoindre le camp du Chef de l’État, seul détenteur du vrai pouvoir.

Rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.