Depuis sa nomination à la tête de l’Inspection Générale des Finances en juillet 2020, Jules ALINGETE a choisi de servir la République avec honnêteté.

Depuis son arrivée, il a lancé une série des enquêtes visant à bétonner les trous à travers lesquels s’échappent les fonds de la république.

Mais triste est de constater que depuis sa nomination il est devenu objet des menaces et poursuites par ceux qui hier avaientt pillés les caisses de l’État.

Selon l’information en notre possession l’honorable José MAKILA SUMANDA aurait l’intention d’inquiéter ALINGETE dans l’exercice de sa tâche.
L’ancien ministre de transport craint-il la résurrection des dossiers de la SCPT ou de TRANSCO ?

Aujourd’hui, le Congo est décidé à lutter contre la corruption et le détournement mais comment un sénateur peut-il vouloir freiner cet engin qui vient aplanir le chemin d’un Congo nouveau ? S’interroge Mme Azipambali, fonctionnaire contacté à ce sujet par votre journal.

Par cette occasion la population congolaise invite l’Etat à fournir plus de protection nécessaire aux agents de l’IGF, en général et de son Chef de Service en particulier, contre les vautours qui veulent rester intouchables.

Nous constatons par ailleurs, que l’IGF a lancé une mission de contrôle à l’Onatra, entreprise où le sieur MAKILA est Président du conseil d’administration.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.