Le patron des médias de la RDC, le Ministre de Communication, Jolino MAKELELE a tenu ce lundi 29 mars à Kinshasa, une conférence de presse au sujet des droits de retransmission des matchs de la CAN.

« Je n’ai pas initié une facture pour un seul match. C’était pour le match opposant l’Angola à la RDC et le Gabon contre la RDC. Ça fait deux matchs, donc 320.000€ en raison de 160.000€ par match. Ce sont les pénalités qui concernent les arriérés dus à l’Union Africaine de Radiodiffusion. Je ne me suis pas battu pour aller faire payer 400.000 $. Que l’opinion le sache », a déclaré le ministre J. Makelele, documents en appui.

Malgré ses lettres de rappel, cette somme n’était pas débloquée par la Banque Centrale.

Il a, par ailleurs, affirmait qu’il avait mis de l’insistance parce que il avait la certitude qu’on ne donnerai pas le signal à la RTNC et qu’on allait priver au peuple congolais de suivre ce match ».

Le Ministre de Communication et Médias a parlé sans toutefois convaincre son auditoire qui se demande pourquoi une réplique de sa part alors qu’il n’avait pas été cité nommément dans cette affaire.

Le fait qu’il avoue avoir insisté pour que cette somme d’argent soit payée à GOKA international avec deux factures dont les signatures du directeur général, Gregoire NDJAKA, diffère l’une de l’autre fait de lui, plus un suspect, qu’une victime de cette mafia dont l’existence n’est plus à démontrer.

Hervé M.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.