Cette correspondance adressée au Chef de l’État fait suite à la motion d’information du sénateur José MAKILA sur les propos jugés irrespectueux et outrageux du Chef de Service de l’Inspection Générale des Finances, qualifiant l’institution du Sénat de cachette des voleurs.

Avec le dépôt de cette correspondance au bureau du Sénat, José MAKILA est décidé à en découdre avec le numéro un de l’IGF.

Rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.