C’est en ces termes que s’est indigné un groupe d’étudiants et leaders des jeunes dans un mémorandum adressé à l’Inspecteur Général des Finances, Chef de Service, Jules ALINGETE, au cours d’une audience qu’il leur a accordée, ce jour, dans son bureau du travail.

 » Nous sommes conscients des efforts que vous ne cessez de ménager pour assainir les finances publics, une tâche très difficile dans un pays où les dirigeants ne respectent pas les biens publics. » Ont Ils déclaré.
Et de poursuivre, « nous avons entendu sans gêne, dans les médias un haut cadre de la République affirmer que l’argent de l’État pouvait être utilisé pour ses besoins à condition de le laisser mûrir. »

Ces jeunes ont rejeté cette approche car estiment-ils que l’argent de l’État ne peut être utilisé pour ses besoins quel que soit les conditions.

Jules ALINGETE a salué la pertinence des sujets abordés dans le mémorandum lui adressé, et a apporté les réponses satisfaisantes à toutes les questions qui lui ont été posées.

Il faut noter que le Chef de Service était accompagné par son Adjoint Monsieur l’Inspecteur Général, BATUBENGA.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.