Jules ALINGETE KEY, cet homme imperturbable, dérange le sommeil des certaines personnes qui ont des comptes à rendre à l’État Congolais.

Surtout lorsqu’il déclare,

« tôt ou tard, immunités ou pas, tous les fossoyeurs des finances publiques répondront devant la justice, Jules ALINGETE inquiète terriblement les gestionnaires véreux. »

La justice de 20 ans de prison pour les détournements

En fait, le dénouement du procès contre les hauts cadres de l’EPST, ayant abouti à la condamnation à 20 ans de prison donne les sueurs froides à quelques uns.

Mal à l’aise !

En effet, si vous avez une dette d’un homme qui dérange, à chaque fois que quelqu’un frappe à la porte, vous êtes mal alaise en pensant qu’il s’agit de votre créancier qui vient pour le recouvrement. C’est exactement ce qui arrive aux personnes ayant détournées les fonds Publics lorsqu’ils entendent parler de l’IGF et son Chef de Service dans les médias.

Par contre, ceux qui ont conscience tranquille, se réjouissent du travail de l’IGF et la felicite. C’est le cas de l’ONG ACAJ, des étudiants, etc.

Le SUPERFLIC de Fatshi compte sur l’appropriation de son travail par le peuple congolais, qui en est le premier bénéficiaire car, lutter contre les détournements améliore le social du peuple.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.