Par une lettre du 05 avril 2021, le Vice Premier Ministre et Ministre de la justice, demande au Procureur Général près la Cour Constitutionnelle de fixer au Tribunal le dossier dont est accusé l’ancien Premier Ministre Bruno TSHIBALA, par ses anciens collaborateurs pour présumés détournements de salaires et primes mis à leur disposition par le Gouvernement Congolais.

La réplique du Premier Ministre Bruno TSHIBALA ne s’est pas faite attendre par l’entremise de son Cabinet qui a publié précipitamment un communiqué avec beaucoup d’incohérences.

D’entrée des jeux, le communiqué qualifie la lettre émanant du VPM de Justice comme étant fausse, donnant avec précision le lieu de sa confection à savoir, un cybercafé dans le quartier Matonge de la Commune de Kalamu.

Cependant, plus loin, le communiqué s’en prend au VPM, le qualifiant d’incompétent et de médiocre puis ce qu’il n’a pas été reconduit dans le Gouvernement SAMA LUKONDE.

Le PM Bruno TSHIBALA considère qu’il s’agit d’une diversion de mauvais goût dans la mesure où, le dossier dont il est question a été classé sans suite.

Il reconnaît néanmoins, qu’il avait par solidarité et humanisme, engagé un pléthore des combattants à la Primature, c’est ainsi qu’il a même été surnommé « papa social » et félicité par les Fonds Monétaire International pour ce côté social. C’était la facture à payer à l’époque pour une stabilité sociale et l’organisation des élections qui a conduit à la première alternance démocratique dans notre pays.

Il ya deux ans, les anciens membres du cabinet du Premier Ministre Bruno TSHIBALA, l’accusent d’avoir détourné leur salaires et autres avantages pendant leur prestation à son Cabinet et dûment nommés par un décret, le Premier TSHIBALA a toujours clamé son innocence et affirmé que tous ont été payés via la banque.

Le dossier vient de subir un nouveau rebondissement avec cette instruction du VPM Justice.

Rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.