Le premier trimestre 2021, les services mobilisateurs des recettes ont atteint le maximum de mobilisation des recettes publiques.

En effet, sur une prévision de $1,032 milliard, le Trésor Public a encaissé $1,026 milliard au taux de 2000Fc pour le dollar américain, soit un accroissement de près de 40% par rapport à l’année dernière.

Les analystes financiers affirment qu’il s’agit des retombées des mesures de contrôle mis en place par l’IGF dans le cadre de la patrouille financière installée pour contrôler tout mouvement suspect dans les comptes du Trésor Public mais aussi dans les entreprises et établissements publics.

Le travail de l’IGF commence à payer dans la mesure où, les congolais qui ont une parcelle d’autorité dans la collecte des fonds publics commencent à avoir peur de se servir comme par le passé dans les caisses de l’État, anéantissant ainsi tous les efforts de maximisation des recettes.

L’inspecteur Général des Finances a donné l’impulsion à ce service sous le coaching et la bénédiction du Chef de l’État, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Le travail accomplii par l’IGF est apprécié de la population, qui l’encourage à doubler de vigilance afin de dissuader tous les détourneurs des fonds publics pour l’intérêt général du pays.

Rédaction.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.