L’Inspection Générale des Finances a mené des actions salutaires pour la RDC depuis l’avènement de l’équipe JULES ALINGETE KEY à la tête de cette institution.

En effet, l’évolution des finances publiques au premier semestre de l’année 2020 était caractérisée par une faiblesse sans précédent dans la mobilisation des recettes, due notamment, par les exonérations complaisantes et monnayées, ainsi qu’une exécution des dépenses sans rationalité ayant fait floper le taux de change de 1600FC le dollar à 2000FC en mai 2020. C’est une dépréciation historique de dix dernières années, qui a failli mettre l’économie de la RDC totalement à genoux.

Alors que le Chef de l’Etat proclamait l’année 2020, une année d’action, tout était mis en œuvre par la criminalité financière afin de rendre cette année misérable pour les congolais.

Heureusement, les actions menées par l’Inspection Générale des Finances ont permis de mettre hors circuit la stratégie des fossoyeurs des finances publiques.

En dépit des conséquences néfastes de la Covid-19, les finances publiques tiennent aujourd’hui tant soit peu par les efforts et les mécanismes de contrôle mis en place par l’IGF dont les mesures conservatoires et d’encadrement de l’économie nationale  pilotées par la Présidence et pour lesquelles l’IGF était chargée de veiller à la stricte application depuis janvier 2021 du fait du caractère démissionnaire du Gouvernement qui ont permis de barrer la route aux prédateurs.

C’est ainsi que ces prédateurs utilisent leur presse et journalistes pour tenter, sans ridicule, de discréditer le duo Directeur du Cabinet du Chef de l’Etat Guylain NYEMBO et l’Inspecteur Général des Finances, Chef de Service Jules ALINGETE.

Il sied de signaler que les recettes publiques du premier trimestre de cette année a connu une réalisation de près de 100% des prévisions. Le travail de l’IGF commence effectivement à produire les résultats positifs sur la bonne gestion des finances publiques.

La rédaction  

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.