Une remontée en flèche des recettes publiques a été observée au mois d’avril 2021.

Le Trésor Public réalise près de 685 millions de USD des recettes propres contre une moyenne mensuelle de 330 millions USD, soit une augmentation du double, pour le premier trimestre 2021.

Coup de chapeau à la DGI qui vient d’atteindre, à elle seule, près 500 millions USD grâce notamment à la grande échéance du 30 avril  consécutive au paiement du solde de l’impôt sur les bénéfices.

Cet embelli des recettes publiques aura certainement des conséquences très positives pour les autres échéances de l’année 2021 ainsi que sur le niveau global des recettes.

Juste pour dire que les finances publiques accueillent le Gouvernement SAMA LUKONDE  avec une belle performance.

Si toutes les réformes prévues dans le programme du Gouvernement se concrétisent, il y a lieu d’espérer, petit à petit,  une amélioration de la situation sociale des congolais, à la seule condition que les affectations des ressources publiques soient bien faites.

Les régies financières et l’Inspection Générale des Finances qui inspirent une peur bleue à la fraude et aux détournements ont démontré leur bonne disposition.

L’opinion publique attend de l’Inspection Générale des Finances qu’elle continue de se déployer de plus en plus afin de veiller à la bonne utilisation des fonds publics pour qu’ils n’enrichissent pas plutôt les individus.

Gare aux Ministres qui tenteront de perpétuer les habitudes déjà décriées car le Chef de l’Etat va faire une évaluation dans les six mois.

La clameur publique aussi, avec l’Inspection Générale des Finances, fait du chemin.

Il est temps de dire « au travail, le Gouvernement d’Union Sacrée ».

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.