Après plusieurs mois passés à la tête de la direction nationale des IXème jeux de la francophonie NKOY KIMPOKA LOLONGA décide de démissionner de son poste de directeur national.

Cette démission arrive quelques mois après que M. NKOY KIMPOKE ait fait des rapports sur Didier TSHIYOYO qui a, d’une manière cavalière, tenté d’usurper le pouvoir du Chef de l’Etat en permutant les membres nommés par Ordonnance présidentielle notamment faisant d’un des directeurs nationaux adjoints, directeur national. Il a également violé l’Ordonnance créant le Comité National des Jeux de la Francophonie (CNJF) en désignant des animateurs des commissions sans consulter le directeur national.

Craignant que la réalisation des obligations contenues dans le cahier des charges de la RDC et le risque que court le pays de ne pas pouvoir respecter les engagements pris quant à la tenue de ces Jeux dans les délais au vu du retard et ces dysfonctionnements, Joe NKOY KIMPOKE avait sollicité l’implication de Guylain NYEMBO afin de faire respecter l’Ordonnance régissant du Comité National des Jeux de la Francophonie, à laquelle sont soumis tous les membres du comité organisateur chose qui jusqu’à ce jour n’a pas été faite.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.