Le réquisitoire du Procureur général près la Cour Constitutionnelle sollicitant la levée des immunités des sénateurs cités dans le dossier Bukanga Lonzo sera de nouveau étudié par la chambre haute.

Pendant la précédente plénière au cours de laquelle le président du sénat Bahati Lukwebo avait exigé le huit clos pour traiter de cette question, aucune décision n’avait été prise. Car Les sénateurs s’interrogeaient sur le juge naturel de Matata Ponyo. La confusion a été levée à la suite du nouveau réquisitoire adressé le 15 mai par Jean-Paul Mukolo Nkokesha, procureur général près la Cour constitutionnelle. 

Le sénat va de ce fait reprendre la procédure à zéro alors que Modeste Bahati Lukuebo, président de la chambre haute du parlement est au Sud-Kivu pour les funérailles de sa défunte mère et rentre à Kinshasa dans les prochains jours.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.