L’étau se resserre de plus en plus sur MATATA PONYO. après son ancien Ministre d’Agriculture, JC. VAHAMWITI, c’est l’ancienne Ministre du Portefeuille qui lâche l’ancien Premier Ministre et passe à table. Selon les sources de l’enquête, Louise MUNGA a nié toute responsabilité dans la signature du contrat avec la société sud-africaine AFRICOM.

Preuve à l’appui, Louise MUNGA indique qu’elle a reçu l’ordre de signer, dans les 12 heures qui suivent, ce contrat avec une entreprise qu’elle ne connaissait ni d’Adam ni d’Ève.

Selon nos infos, la patronne du portefeuille de l'époque charge le donneur d'ordres, Augustin MATATA PONYO. La déposition de Louise MUNGA vient s'ajouter à celle de VAHAMWITI et établit clairement, selon beaucoup d'observateurs, que l'homme à la cravate rouge était le seul Chef d'orchestre de BUKANGA LONZO et sa débâcle.

Du côté de l’IGF, c’est le sourire, car chaque jour apporte son lot des révélations. Rappelons que Jules ALINGETE, IGF, Chef de Service, a annoncé, dans un rapport, que plus de 200millions $ ont été détournés dans le cadre de ce projet.

Vivement la justice, seul le procès permettra à la vérité d’éclater au grand jour et aux coupables d’être sévèrement sanctionnés.

La rédaction

By Echo7

One thought on “BUKANGA LONZO :LOUISE MUNGA MESOZI, ANCIENNE MINISTRE DU PORTEFEUILLE NON CONCERNÉE PAR LA DÉBÂCLE. MATATA, SEULE AVAIT MANIGANCÉ AVEC AFRICOM.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.