Habitué à parler et à être visible au premier plan de grandes questions nationales, Félix TSHISEKEDI est étonnamment silencieux face à la catastrophe naturelle qui a secouée la ville de GOMA.

Survenue depuis le samedi 22 mai dernier en début de soirée, l’éruption du volcan Nyiragango a frappé la province du Nord-Kivu.

La population de la ville de GOMA et les environs ont été priées de quitter immédiatement la ville par les autorités provinciales étant donné le trajectoire des laves du volcan.

Selon le Gouvernement Congolais, plusieurs pertes en vies humaines et des dégâts matériels sont enregistrés.

Pour l’observatoire du volcan de GOMA, depuis plusieurs mois, ce volcan n’est plus surveillé par manque de moyen. La population s’étonne qu’il n’y ait pas eu d’alerte précoce pouvant leur permettre d’organiser leur déplacement aisément.

Malgré tout ça… Du côté du Chef de l’État, Garant de la Nation, silence radio. Aucune déclaration, ni apparition médiatique même pas par visioconférence, son cabinet s’est juste contenté de publier un communiqué affirmant que le Chef de l’État écourtait son séjour en Europe afin de regagner le pays pour coordonner les secours aux victimes du volcan.

Il était retenu pour des raisons d’ordre privées.

Alors que le sommet France Afrique auquel il participait avait pris fin quelques jours plus tôt, et que la plupart des Chefs d’État ayant participé à ces assises sont retournés aussitôt dans leurs pays respectifs, des sources proches de la famille du Président Félix Antoine TSHISEKEDI, affirment qu’il était resté pour des raisons familiales, notamment, les obsèques du fils du sénateur Samy BADIBANGA et un mariage d’une fille.

Le Président TSHISEKEDI n’est revenu au pays que dimanche dans la soirée.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.