La Cellule de communication de l’Inspection Générale des Finances a confirmé l’existence des cartes de crédit « VISA INFINTY » tirées sur le compte de la Banque Centrale du Congo (BCC). Ces cartes profitent à certaines personnalités, du parti de l’ancien Président de la République, qui n’ont ni droit ni qualité.

Le journaliste Israël MUTOMBO, au cours de son émission Bosolo na Politique, a cité les noms de certains bénéficiaires notamment, Emmanuel SHADARY et Aubin MINAKU.

Par contre, pour le Ministre honoraire SELE YALAGHULI, c’est une tradition qui daterait de l’indépendance de la RDC et serait une pratique mondiale courante. Toutefois, elle n’est réservée qu’aux Ministres des Affaires Étrangères, Ministres de la Coopération, Ministre des Finances et le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo afin de réaliser les dépenses liées à plusieurs voyages à l’étranger.

Cependant, la cellule de communication de l’IGF persiste que ces cartes n’existent pas depuis la période de l’indépendance mais ont été ouvertes en 2013 et elle confirme qu’il y aurait des individus qui détiendraient ces cartes et les utiliseraient dans plusieurs pays étrangers, à leur propre dessein, sans avoir aucune des qualités énumérées par le Ministre SELE.

Pour la journaliste Rachel KITSITA, ces cartes existes et sont également utilisées par les membres des familles des détenteurs des dites cartes.

La rédaction d’echo7.info est tombée sur les documents authentiques qui attestent qu’effectivement, comme l’a indiqué la Cellule de Communication de l’IGF, il existe des cartes de crédits, établies par la RAWBANK, reliées au compte du Trésor, dont bénéficient certaines personnalités.

Votre rédaction a trouvé dans la liste qu’elle a pu consulter les noms de Aubin MINAKU sa carte a été émise le 05 juillet 2017 et une autre le 3 novembre 2018, SELE YALAGHULI émise le 09 octobre 2019, KIKAYA bin KARUBI émise le 25 novembre 2016, Séraphin NGWEJ le 18 janvier 2018, MANDJOLO le 11 février 2020, Marie TUMBA 5 février 2020, MUSANGU Crispin 21 novembre 2018. Votre rédaction n’a pas trouvé sur la liste qu’elle a consultée le nom de SHADARY.

Tout porte à croire que dans cette histoire, SELE YALAGHULI est le menteur car plusieurs personnes sur cette liste n’ont jamais été membres du Gouvernement.

Il faut également noter qu'à l'indépendance de la RDC en 1960, il était techniquement impossible que les membres du Gouvernement LUMUMBA aient bénéficié des cartes de crédit qui n'ont fait leurs apparitions en RDC qu'il y a quelques dizaines d'années. En plus un Ministre des Finances ne doit pas se référer aux traditions pour poser les actes mais plutôt aux textes légaux.

l’IGF vient encore une fois de plus de sauver les caisses de l’État car elle avait sollicité et obtenu du Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, l’annulation de toutes ces cartes des crédits.

Ces lourdes révélations arrivent au moment où l’Inspection Générale des Finances effectue des enquêtes dans tous les Établissements et Institutions publics où jusque là peu sont dans les règles en ce qui concerne l’orthodoxie de gestion des fonds.

La justice congolaise est invitée à synchroniser son rythme de travail à celui de l’Inspection Générale des Finances pour décourager et coincer les fossoyeurs de la République.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.