Le malheur des congolais c’est sa classe dirigeante, le sénat vient de confirmer ce jour qu’il ne se préoccupe guère de la misère du peuple congolais.

Le requisitoire du Procureur Général près la Cour Constitutionnelle visant à obtenir l’autorisation de poursuite et la levée des IMMUNITÉS de MATATA PONYO et IDA KAMONJI, au sénat, vient d’être examiné et rejeté par les sénateurs du FCC et de l’Union Sacrée.

En effet, ayant identifié des Indices sérieux de culpabilité en l’encontre de l’ancien Premier Ministre MATATA PONYO et de la sénatrice IDA KOMONJI, le parquet près la Cour Constitutionnelle, avait demandé il ya quelques semaines, la levée des immunités des sénateurs précités, afin qu’ils soient entendus sur des faits des présumés détournements dans le cadre du projet BUKANGA LONZO.

Avec 49 voix contre et 46 pour, la plénière de ce mardi 15 juin 2021 n’a pas souhaité voir MATATA PONYO être poursuivi par la justice, elle a estimé qu’il était innocent des faits lui reprochés.

Par ce refus, c’est un coup dur que vient de porter le sénat à la justice et à l’État de droit en se substituant à l’organe de la loi.

Depuis le weekend dernier, plusieurs alertes des corruptions et achats de conscience des sénateurs à 6000$ avaient été lancées par les médias, après des informations livrées par certains députés contactés pour voter contre la levée des IMMUNITÉS de MATATA PONYO. L’argent aurait été au centre de la décision des sénateurs.

Pour MATATA PONYO qui a toujours clamé son innocence, il estime que, par ce rejet de la plénière, la vérité a été rétablie, il est innocent. Il se réjouit de la victoire qu’il remporté, ses partisans se réjouissent de la sagesse du sénat.

Pour la Sénatrice Francine MUYUMBA, elle a félicité la victoire de MATATA PONYO et ses collègues Sénateurs qui ont été solidaires envers leurs collègues. Elle a également félicité la séparation du pouvoir.

Il sied de signaler que l’autorisation demandée par le parquet était à ce stade, pour entendre les deux Sénateurs afin d’éclairer la justice sur le débâcle du projet BUKANGA LONZO ayant englouti 205 millions de dollars américains.

Avec cet actuel rejet, il n'y aura pas de procès et donc, les responsabilités ne seront pas non plus établies. C'est un régime des intouchables du régime passé qui est soutenu par les anciens de ce régime qui sont majoritaires au sénat en commençant par le Président de cette institution qui depuis le début, a joué à un vilain jeu de prorogation.
L’opinion publique s’interroge sur la motivation des sénateurs de l’Union Sacrée, pourtant majoritaires, à se souder derrière MATATA PONYO contre le leitmotiv de leur chef de file qui prône l’État de droit dans lequel tout le monde est justiciable.

La population congolaise est très indignée, mais cette histoire est loin d’être finie.

La rédaction.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.