Plusieurs mandataires publics notamment les Présidents des conseils d’administration, les directeurs généraux et leurs adjoints, sont en voie de perdre leur travail après un rapport calamiteux présenté par l’IGF au Président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO qui démontrent une importante malversation financière.

La décision du Chef de l’État ne s’est pas fait attendre, au regard de la gravité des faits, il a décidé de les suspendre tous et de les mettre à la disposition de la justice.

Ils sont accusés de mauvaise gouvernance, la justice a également été saisi à leur encontre pour qu’ils répondent des faits pénaux mis à leur charge.

Donc, le malheur ne vient jamais seul, après avoir perdu leur travail, ils vont également perdre leur liberté en tenant compagnie à Willy BAKONGA à la prison centrale de MAKALA.

Au total, ce sont les mandataires de 12 entreprises et établissements publics qui sont concernés par cette affaire.

Par expérience, les mandataires qui sont avisés d’avance de leur suspension, s’organisent pour chipoter à la dernière minute les chiffres, et vider les caisses. Ces mesures doivent être effectives urgemment afin de sauver les meubles.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.