Des achats via les cartes visas tirées sur le compte du Trésor Public effectués chez JM WESTON, ROLEX, LOUIS VUITTON, PRADA, etc., ainsi que des RETRAITS EN ESPÈCES à plusieurs reprises de sommes de 5.000 USD AUX DISTRIBUTEURS DE KINSHASA. Révèle Jules ALINGETE.

Une prédation financière sans précédent en République Démocratique du Congo où les autorités politico-administratives vivent une vie de rêve en effectuant des dépenses directement sur le Trésor Public. Une source intarissable.

Des factures qui font froid au dos, l’IGF a pu retracer les opérations financières opérées avec ces cartes, rien à voir avec les dépenses liées aux services de l’État.

Des billets d’avions business classe à Dubaï, pour les tierces personnes, des hôtels de luxe, à Paris et Dubaï, des montres et des bijoux de luxe, hors prix, achetés par les bénéficiaires de ces cartes visas.

Un scandale financier immoral, alors que ces bénéficiaires sont déjà bien rémunérés par l’État congolais et sont parmi les plus riches de la République.

Nulle n’était la perspicacité de l’IGF, cette pratique serait toujours en cours.

L’opinion attend des poursuites judiciaires contre les instigateurs de ce système de prédation ainsi que leurs bénéficiaires.

La rédaction.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.