L’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo avait introduit une requête au Conseil d’État pour solliciter l’annulation de la décision prise par le bureau du sénat autorisant les poursuites en son encontre et la levée de ses immunités.

L’affaire a été examiner à l’audience de lundi 12 juillet par le Conseil d’État et c’est ce mardi 13 juillet que le conseil d’État s’est prononcé sur cette question. Cette institution s’est déclarée incompétente pour traiter cette requête.

La décision du bureau du sénat reste donc d’application.

Il sied de notifier que l’ancien locataire de la primature est cité dans plusieurs dossiers de détournements des deniers publics.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.