L’homme politique congolais Diomi NDONGALA a été arrêté depuis hier au commissariat de police de la commune de Kinshasa pour viol sur un enfant mineur âgée de 13 ans.

Il sied de rappeler que Monsieur Diomi NDONGALA avait bénéficié, à l’arrivée du Chef de l’État Félix Antoine TSHISEKEDI de la libération par grâce présidentielle, alors qu’il avait été arrêté pour viol sur deux mineures.

En outre, l’ancien Ministre de la Justice Thambwe Mwamba avait interdit à Diomi NDONGALA de se retrouver dans un périmètre de 500 mètres d’une école des filles pendant les heures des cours. L’homme est un récidiviste.

Il est bien dommage que les hommes politiques congolais bénéficient de certaines largesses, au nom de la décrispation de l’espace politique, malgré les infractions de droit commun qu’ils commettent.

Hervé M.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.