La tension entre les deux hommes politiques ne fait que monter autour du projet de loi proposé par Noel Tshiani et porté à la chambre basse par Nsingi PULULU verrouillant l’accès à la magistrature suprême.

Les proches du président d’Ensemble pensent que la loi Tshiani est l’œuvre du président Tshisekedi pour écarter leur leader de la course à la présidentielle 2023.

Cette guerre entre les deux hommes d’état se matérialise dans les rangs de ces deux tendances politiques.

A l’occurence de Moise MONI DELLA qui décline sa nomination par le ministre de transport, voies de communication et développement comme censeur au sein du conseil d’administration de l’OGEFREM.

Désormais il faudrait craindre la dislocation de la plate-forme majoritaire du parlement congolais.

Herve M.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.