C’est dans une lettre du 27 juillet que le coordonnateur de la Coalition lamuka Adolphe Muzito a rejetté la main tendue de l’assemblée nationale sur la question de désignation des membres de la centrale électorale de la République Démocratique du Congo.

La plate-forme de l’opposition dans sa note fait savoir que les préliminaires précédant l’étape de la désignation des membres de la CENI ont été biaisés d’où il est difficile d’espérer organiser une élection libre, transparente et crédible.

 » la voie du dictat que vous avez choisie met en mal l’agencement constitutionnel de notre pays et l’expose une fois de plus à un processus électoral chaotique  » affirme Adolphe Muzito.

La Coalition lamuka propose par contre  » la réunion de toutes les parties prenantes pour s’accorder sur les réformes institutionnelles impératives en matière électorale en vue de l’organisation d’élections impartiales, crédibles et apaisées.

Il sied de rappeler que depuis le 03 juillet dernier le chef de l’état a promulgué la loi organique portant fonctionnement de la CENI en dépit des contestations des acteurs politiques.

Herve M.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.