Depuis le mois de janvier de cette année, les finances publiques s’améliorent sensiblement et ce, malgré la situation économique difficile liée à la pandémie du Covid-19.

Cette amélioration des collectes des recettes coïncide avec la mise en place, sur instruction du Chef de l’État, de la Patrouille financière de l’Inspection Générale des Finances dans les entités publiques en vue d’accompagner ces dernières à collecter et utiliser rationnellement les finances publiques.

Des sources bancaires, votre rédaction a appris qu’avec l’instauration de la patrouille financière de l’Inspection Générale des Finances, la trésorerie des entreprises et établissements publics s’améliore également sensiblement depuis près de trois mois.

Il s’agit des entreprises et établissements suivants: le FONER, la CNSS, le FPI, l’OCC, le CEEC, et la SNEL.

Aussi, les recettes publiques observent une hausse continue allant au-delà de 600 Millions de USD par mois, alors que jadis, ces recettes tournaient autour de 275 millions USD.

La plus grande performance, jamais atteinte, est celle de l’augmentation fulgurante des réserves de change qui s’établiraient à 2,5 milliards de USD au mois de juillet contre 800 millions USD constatées en début de l’année 2019.

Alors qu’aucun facteur extérieur ne permet d’expliquer ces performances financières, dans la mesure où la production n’a pas évoluée à la hausse ou moins encore le PIB, il est évident que le travail de contrôle de l’IGF, ainsi que la patrouille financière mise en place, contribuent énormément à stopper le coulage des recettes.

Plusieurs personnes contactées par écho7.info pour recueillir leurs opinions, félicitent tous les inspecteurs des Finances ainsi que leur Chef de Services Jules ALINGETE qui travaillent sous la nouvelle vision du Chef de l’État.

Hervé M.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.