La manifestation dans le site de l’université de Kinshasa connaît désormais un tournant catastrophique.

Alors que les étudiants répliaient après la libération des sept de leurs collègues, les éléments de la police ont fait alliance avec les bandits  » kuluna » des quartiers environnants pour attaquer le site universitaire.

Les forces de police constituent désormais une protection des bandits, selon le correspondant du journal echo7.info sur le Campus.

Touchés par cette situation les étudiants ont décidé de répliquer jusqu’à l’annihilation de la résistance.

Herve M.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.