Le président français vient de décider de porter plainte contre le graphiste ayant conçu une affiche dans laquelle son
visage est repris avec les traits du dictateur allemand Adolf Hitler.

Les deux affiches en question sont installées depuis près de deux semaines à la Seyne-sur-Mer et à Toulon (Var), sur deux grands panneaux publicitaires de 4m sur 3m

Selon le concepteur, le but est de contester la stratégie vaccinale utilisée par le pouvoir public de l’Hexagone.

Une enquête pour «injure publique sur la personne du président de la République» a été ouverte mardi 20 juillet. 

Michel Ange Flori le concepteur sera entendu aujourd’hui au commissariat de police. Selon son avocat, maître Didier Hollet, déclare : «C’est excessif et c’est le principe de la caricature. Mais ce n’est pas injurieux».

Le délit d’injure publique sur la personne du président de la République est passible de 12.000 euros d’amende.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.