Les mauvaises conditions de préparation des congolais ne sont plus des rumeurs car la judokate congolaise Marie Branser a déballé toute la vérité sur ce qui se passe dans le comité olympique.

Durant une entrevue accordée à la Radio France Internationale, la judokate éprouve sa déception de la manière dont les choses se passent au sein du comité olympique.

«Il faut changer les gens, changer la politique, changer l’habitude. Est-ce que c’est normal qu’une double championne d’Afrique à toutes les compétitions soit négligée», a-t-elle déclarée, en soulignant la maffia qui se vit au sein de sa Fédération.
«Le président de la fédération arrive à séparer la facture que moi et mon coach avons payé. Il y a eu des choses. J’ai donné tout mon argent… C’est ma famille et mes amis qui m’ont soutenu. Il y a des sponsors. Mais il faut du travail à la fédération et au Comité Olympique Congolais. Parce que sinon, je ne peux plus continuer. Je n’ai plus d’argent. Je vais travailler comment avec ma famille ?», a-t-elle poursuivi.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.