La République Démocratique du Congo a suffisamment des terres arables capables de nourrir toute l’Afrique par sa production. Malheureusement, l’activité agricole ne satisfait même pas la consommation locale et elle est obligée d’importer pour des milliards de dollars américains, la nourriture pour sa population.

Le Président Kas KASONGO du MCA, dont le Mouvement mobilise les jeunes énergies pour un développement à partir de la base incitent ces derniers à se lancer dans l’agroalimentaire car c’est un secteur porteur. Il évoque le nombre des potentiels clients, la disponibilité des terres arables et l’existence d’une chaîne des valeurs porteuses.

Cependant, un obstacle apparaît dans la disponibilité des terres situées dans les abords de la capitale Kinoise, le plus grand centre de consommation du pays. Toutes ces terres sont confisquées par les dirigeants et leurs membres de famille.

Dans un tweet, le Président du MCA regrette que lui et son Mouvement se sont battus, ont du débourser des sommes colossales pour acquérir 500 hectares des terres, alors qu’il ya des terres propices, confisquées par les politiciens, les dirigeants du pays et leur dépendants, alors qu’ils ne les utilisent même pas.

Il y a des individus qui se sont accaparés des dizaines voire de centaines des milliers des hectares sans qu’aucun projet n’y soit développer pendant des années. Presque tous les dignitaires des régimes passés et mêmes actuels sont propriétaires des grandes étendues des terres, sans exploiter.

« Alors que nous nous débattons pour acquérir juste 500Ha des terres pour une cause générale, il y a des individus qui ont acquis gratuitement, par influence politique 26000Ha, 100000Ha, 3000Ha, par plaisir, sans exploiter même 1% des surfaces, » déplore Kas KASONGO, dans un tweet.

Pour remédier à cet état de choses, Kas KASONGO demande à l’État Congolais de récupérer toutes les terres inutilisées ou sous utilisées pendant au moins 24 mois, afin de les redistribuer autrement aux congolais qui développent les projets agricoles. »

Il sied de signaler que dans ce domaine le Mouvement Congo en-Avant/MCA organise la pisciculture, l’élevage et l’agriculture ce, dans le but d’améliorer les conditions de vie des ses membres mais également soutenir la production locale et lutter contre la pauvreté.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.