MATATA PONYO, l’ex Premier Ministre de la RDC, indexé par l’IGF comme auteur principal dans le détournement de plus de 200 millions de dollars américains du projet parc Agro-industriel de BUKANGA LONZO n’entend pas respecter la justice congolaise.

Après ses refus de répondre à plusieurs invitations et mandats de comparution lui adressés par le Procureur Général près la Cour Constitutionnelle, un mandat d’amener a été lancé contre lui afin d’être contraint de se présenter devant le Procureur Général.

Ce mardi 03 août 2021, les officiers de police judiciaire ont été bloqués d’exécuter ce mandat, dans la résidence de macampagne de Monsieur MATATA.

Ce dernier a opposé une ferme résistance et a également bénéficié des interférences politiques pour être libéré.

Fier de l’échec de cette tentative de le traîner par la force devant un magistrat, MATATA PONYO a fait savoir dans un tweet qu’il ne répondra jamais au mandat d’amener du procureur général MUKOLO NKOKESHA, qu’il qualifie d’illégal.

Cette déclaration est considérée par l’opinion publique comme un défi lancé à toute la justice congolaise.

Il est regrettable qu’un individu, Sénateur soit-il, nargue toute la population alors que le procureur veut justement l’entendre sur le dossier pour lequel il aurait quitté la Guinée Conakry pour Kinshasa afin de se défendre.

L’opinion se demande de qui MATATA a-t-il obtenu que soit empêchée l’exécution d’un mandat d’amener dûment signé par une autorité compétente ? Veut on consacrer l’impunité pour une catégorie des personnes ?

La rédaction.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.