Plusieurs médias évoquent une guerre entre l’Inspecteur Général des Finances, Chef de service, Jules ALINGETE et le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, Tony MWABA, depuis le feuilleton du blocage de la prime de TENAFEP par l’IGF. Le Ministre Tony MWABA avait accusé personnellement Jules ALINGETE de tenter d’influencer un paiement au profit d’une entreprise allemande Veridos qui devrait livrer les cartes biométriques aux élèves, alors qu’il avait ordonné de bloquer ce paiement par la RAWBANK.

Le climat s’est d’avantage détérioré à cause d’un document circulant sur le net qui indique que le bureau du comptable de l’EPST est scellé par l’IGF sur ordre du Procureur de République près le Tribunal de grande instance de la Gombe. Les médias congolais parlent d’un coup de Jules ALINGETE contre Tony MWABA.

Pour couper court à cette polémique inutile, Jules ALINGETE a tenu à clarifier qu’il n ‘y avait aucun problème Individuel entre lui et le Ministre de l’EPST, d’ailleurs, il a appris comme tout le monde que le bureau du comptable était scellé par l’IGF, par le simple fait, qu’il est en congé de reconstitution en dehors de la capitale et que la gestion de l’IGF est assurée par son adjoint, Monsieur Victor BATUBENGA. C’est pour dire qu’il s’agit d’un conflit, s’il faut ainsi le qualifier, entre l’IGF qui est une institution et l’EPST et non entre les individus.

Les inspecteurs commis au contrôle de l’EPST ont remarqué que 3milliards de Franc congolais étaient décaissés à leur insu par le comptable de l’EPST sans visa des inspecteurs en mission d’encadrement comme l’exige la réglementation en matière de contrôle. Ces fonds auraient été décaissés pour payer certains fournisseurs.

L’IGF tient, dans ce contexte, à la traçabilité des fonds publics alloués à l’EPST pour prévenir les malversations.

Jules ALINGETE affirme qu’il ne reprendra le service que le 05 septembre.

La rédaction.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.