Plus rien ne pourra empêcher MATATA PONYO de répondre devant la justice congolaise des faits lui reprochés dans le rapport de l’IGF, à savoir, d’être l’auteur principal de la débâcle du projet de parc Agro-industriel de BUKANGA LONZO, à cause d’une série de détournements des deniers publics, alloués à ce projet.

En effet, après un volt face d’environ 6 mois, dans lequel MATATA PONYO a tout fait afin d’éviter un dossier judiciaire dans le projet BUKANGALONZO, il avait obtenu, un soutien de ses paires sénateurs qui n’avaient pas autorisé les poursuites contre lui, mais la ténacité du parquet général près la Cour Constitutionnelle a poussé le bureau du sénat, pendant les vacances parlementaires, à lever les immunités du sénateur MATATA PONYO pour qu’il réponde devant la justice.

MATATA PONYO a toujours contesté cette levée de ses immunités, et avait saisi, en vain, le Conseil d’État pour obtenir l’annulation de la décision du bureau du Sénat.

Son dernier combat devant la cour constitutionnelle tendant à obtenir également l’annulation de la décision de sa levée des immunités a été débouté, désormais, le sort de MATATA PONYO sera scellé dans le procès qui débutera le 25 octobre prochain.

L’occasion est enfin donnée à cet ancien premier ministre, qui n’a cessé de clamer son innocence en affirmant qu’il serait victime de jalousie et des mensonges de Jules ALINGETE, qu’il avait connu sur le banc de l’université de Kinshasa, d’exposer ces mensonges et l’incompétence du Chef de service de l’IGF.

Le RDV est donc pris le 25 octobre 2021 pour un procès public et télévisé.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.