La Cour Constitutionnelle organise pour la première fois, depuis sa création, un procès pénal ce lundi 25 octobre 2021. Il s’agit du procès de détournement des deniers publics dans le projet de parc agro-industriel de Bukangalonzo, situé à environ 250Km de Kinshasa.

En effet, le Gouvernement Congolais avait décidé de financer les constructions de plusieurs parcs agro-industriel à travers le pays; Bukangalonzo avait été choisi pour y construire un parc pilote.

Selon le projet tel que conçu et présenté par le Premier ministre de l’époque, le projet Bukangalonzo aurait créé près de 20mille emplois et produit sur le marché de Kinshasa 500 tonnes métriques des fruits et légumes par jour, 20 tonnes métriques de fufu par jour, 350milles tonnes de maïs, sans compter de milliers de tonnes de poissons, viande, poulets, etc, cependant, seuls quelques sacs de maïs ont été produits.

Suivant le dossier présenté par le Gouvernement Matata Ponyo, le Gouvernement avait débloqué une somme de 92 millions de dollars américains pour la mise en œuvre.

Ce projet n’ayant pas abouti aux résultats escomptés, la population a crié au scandale et a désigné l’ancien premier ministre comme auteur de la débâcle.

Pour se faire une bonne conscience, l’ancien premier ministre, devenu sénateur, a demandé par courrier à l’inspection générale des finances de contrôler la gestion du projet Bukangalonzo. L’IGF a dressé un rapport qui parle de 285 millions USD décaissés par le Gouvernement et dont seuls 80millions ont été retracé par les contrôleurs. C’est ainsi que né le dossier pénal contre Matata Ponyo.

Il sera jugé avec son Ministre près aux finances Patrice Kitebi et Christo Grobler, le DG d’Africom qui avait la charge de construire le parc.

Matata Ponyo a toujours rejeté ces accusations et qualifié de folklore le rapport de l’IGF, l’occasion lui est donnée de présenter ses moyens de défense dans un procès public télévisé.

Rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.