Au cours de la 29 ème réunion du Conseil des Ministres présidée par le Président de la République le vendredi 19 novembre 2021, le Chef de l’État s’est appesanti sur le secteur minier congolais.

Dans sa communication, le Président de la République souhaite que le secteur minier soit audité dans toutes ses facettes afin que sa contribution au budget national soit à la hauteur de ce grand pays et ses potentialités.

Pour y parvenir, le Chef de l’État a instruit les membres du Gouvernement concernés à identifier chaque acteur du secteur, à résilier, les cas échéants, les engagements avec les entreprises qui ne respectent pas leurs obligations vis à vis de l’État Congolais.

Le Président de la République compte sur l’expertise de l’Inspection Générale des Finances afin d’organiser un contrôle sur l’ensemble du secteur minier.

C’est un travail fastidieux pour l’IGF étant donné l’étendue de ce secteur, la mafia et la fraude qui s’y organise, mais en tenant également compte de l’étendue du pays et de la nature différente des minerais que l’on y trouve.

Chef de Service Jules ALINGETE et son adjoint BATUBENGA.

La République Démocratique du Congo possède d’importantes quantités des minerais dont notamment, le diamant, l’Or, le Cuivre, le Cobalt, le Coltan, le lithium, l’uranium, etc., les études montre que les pays où le secteur minier est bien géré, le budget national atteint jusqu’à 35% du PIB.

La population congolaise espère qu’à l’issue de ce contrôle, les mesures correctives soient prises afin que le pays bénéficie de ses richesses naturelles.

La rédaction.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.