C’est ni plus ni moins, un Ministre d’État du Président de la République qui le déclare sans hésiter devant la presse.

Pour fonder cette conviction, il évoque la récente tournée du Chef de l’État dans l’espace grand Kasaï à laquelle il a participé à ses côtés dans toutes les étapes. Au cours de cette tournée, le Président de la République s’est rendu compte qu’il était en face d’une réalité qui était bien loin des rapports qui lui étaient transmis au bureau.

Pour ce Ministre de la Recherche Scientifique, tous les projets retenus dans le programme TSHILEJELU dans cette contrée est une farce, un échec dont il attribue la responsabilité aux proches collaborateurs du Chef de l’État qui se sont lancés dans les détournements des deniers publics.

Depuis l’accession au pouvoir du Président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI, ses proches collaborateurs dont en premier son directeur de cabinet s’était compromis dans un autre projet présidentiel dit des 100 jours, il a été condamné à 20 ans de prison pour détournement. D’autres ont été limogés de la présidence mais cette pratique ne semble pas s’arrêter.

Un ancien directeur de communication du Président TSHISEKEDI affirme que plusieurs conseillers construisent des immeubles avec l’argent détourné dans différents projets dont ils ont la responsabilité de conduire.

Toutes ces accusations discréditent en fait le Chef de l’État qui les a recruté et qui ne prend pas des mesures fermes afin de mettre fin à ces pratiques qui ternissent son mandat et bloquent l’amélioration des conditions des vies des populations congolaises.

La rédaction.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.