Le très célèbre magazine économique américain Forbes a titré dans sa rubrique marchés émergents, « Jules ALINGETE : Nouvelle vision dans la surveillance des recettes publiques », dans lequel le travail abattu par le nouveau Chef de Service de l’IGF en RDC est très apprécié.

Dans cet article, Forbes met également un accent sur la formation et les compétences professionnelles du gendarme des finances publiques congolaises qui est un économiste formé et traine derrière lui plus de 30 ans d’existence.

Parlant de son travail, Forbes affirme que Jules ALINGETE s’est aligné à la volonté du Chef de l’État Félix TSHISEKEDI de réformer les finances publiques et d’implémenter la bonne gouvernance, ainsi, Alingete a canalisé des centaines des millions de dollars américains vers le trésor public grâce aux efforts mis en place dans la lutte contre la prédation financière.

Les stratégies mises en place par Jules ALINGETE se révèlent être très efficaces dans la mesure où elles ont permis à son pays la RDC de passer de 300 millions USD de recettes publiques mensuelles à près de 500 millions USD le mois, renchérit ce magazine de prestige.

Pour Forbes, le Président TSHISEKEDI se félicite du résultat accompli par l’IGF qui est le chemin pour matérialiser sa vision d’un État de droit, dans lequel la justice est indépendante, où la lutte contre la corruption et l’impunité est une priorité absolue. Le Président de la RDC l’a fait savoir au cours de son adresse à la Nation en décembre dernier, a indiqué Forbes.

Cet article de Forbes, confectionné dans les rues lointaines de New York, vient renforcer l’opinion publique congolaise qui est très favorable à l’action de l’Inspection Générale des Finances depuis l’avènement de Jules ALINGETE à la tête de ce service public rattaché à la Présidence de la République.

« C’est une fierté nationale lorsqu’un compatriote congolais est reconnu pour ses prouesses professionnelles dans un secteur décisif dans notre pays », commente au micro de votre rédaction, Hervé Mutinzunu, étudiant en 3ème doctorat médecine de l’université de Kinshasa.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.