La Ville de Houston, au Texas, aux USA a abrité du 26 au 28 avril 2022, à l’hôtel Hyatt Place de Woodlands, les assises de la Première édition du North South Investsments Forum, NSI forum.

Assises initiées par la société Schillos LLC, une firme américaine spécialisée dans la promotion des investissements, en collaboration avec la Chambre de commerce de Houston et Atlantic Congo Communication. NSI forum se veut être un cadre d’échange entre les officiels congolais et les investisseurs américains.

Ainsi, les délégués de la Présidence de la République Démocratique du Congo, de l’Assemblée Nationale et ceux des ministères des mines, des affaires foncières, des transports, de l’agriculture, de la Jeunesse et des PME ont participé à ces assises, autour du thème global  » S’inspirer du modèle américain pour booster l’industrialisation de la zone Congo ».

Cette conférence a aligné près de 15 entreprises basées au Texas, en Louisiane et en Utah, disposées à investir en RDC.

Le Président de NSI Forum, Anthony Lebukse a prononcé le mot de bienvenue à tous les participants et a souhaité que les discussions directes entre décideurs congolais et investisseurs américains aboutissent dans un bref avenir sur l’implantation concrète de quelques sociétés américaines au Congo Kinshasa , ce qui aura un l’impact positif sur l’économie de ce grand pays, avec des emplois sûrs qui seront créés.

Ensuite, est venu le tour des grands orateurs venus de la RDC, avec une détermination affichée de séduire et d’attirer les investisseurs américains vers le grand Congo.

Premier intervenant à monter sur la tribune, l’inspecteur général des finances, chef de service, Jules ALINGETE a, dans une brillante présentation, expliqué l’évolution socio-politique que la RDC a connu ces 30 dernières années, jusqu’à l’avènement au pouvoir du Président Félix TSHISEKEDI qui est résolument engagé pour faciliter les investissements extérieurs par l’amélioration du climat des affaires, l’indépendance de la justice et la lutte contre la corruption.

Jules ALINGETE a mis en avant-plan les potentialités minières, énergétique, agricoles, géographiques, humaines et sociales de la RDC qui font de ce grand pays une adresse attractive pour les investissements. Il a martelé en disant que malgré quelques poches d’insécurité sur 4 ou 5 territoires, la quasi-totalité des 145 territoires de la République Démocratique du Congo sont safe et propices aux investissements.

Jules ALINGETE a rassuré les investisseurs américains de la ferme volonté du Président de la République à protéger les investissements étrangers en RDC. Il a pour ce faire brandi l’exemple de la lutte sans merci que l’Inspection Générale des Finances mène depuis plus d’une année contre la délinquance financière érigée pendant un bon moment en mode de gestion dans ce grand pays d’Afrique centrale. L’inspecteur général des finances, chef de service, a en outre félicité et remercié, du haut de La Tribune et dans une interview synthèse, les organisateurs du NSI Forum pour ces échanges directs et francs entre les investisseurs américains et les institutionnels congolais.

Le deuxième orateur Me Masela Kiluty, Député national et président de la commission des relations extérieures de l’Assemblée Nationale et chef de la délégation parlementaire, à cette conférence, a mis en évidence l’arsenal législatif qui garantit la sécurité juridique de tout investisseur étranger opérant ou voulant opérer sur le sol congolais. Il a affirmé que comme le Président de la République, l’ Assemblée nationale dirigée par le patriarche Christophe Mboso N’kodia Mpuanga ne ménagera aucun effort pour protéger un seul dollar étranger investi en RDC ou un seul emploi créé en faveur d’un congolais.

Dans un message lancé directement aux américains, l’honorable Masela leur a dit que c’est maintenant et non plus tard le moment propice pour venir investir en Rdc.

Yves Bunkulu zola, Ministre de la Jeunesse de République démocratique du Congo a, dans une brillante intervention expliqué que 60% de la population congolaise ont moins de 35 ans, la jeunesse congolaise, avec son dynamisme, constitue un potentiel solide pour tous les investisseurs et pour l’essor industriel.

Après ces premières interventions des délégués venus de Kinshasa, les investisseurs américains se sont eux aussi succédés à la tribune pour répliquer à ces appels des officiels congolais.
Ainsi, Monsieur Jeff Jessen, CEO de la firme JAT , basée à Utah et spécialisée dans les finances et taxes a exprimé la disponibilité de son entreprise qui est opérationnelle dans plusieurs pays du monde à aider le gouvernement central et les gouvernements des provinces de la RDC à améliorer la qualité et le niveau de mobilisation des recettes qui, à son avis, sont très faibles.

Monsieur Rosenthall, PDG de Rosenthall group LLc a expliqué la détermination de sa firme à mettre en place The Bullion Bank of Africa ou la banque des réserves d’or d’Afrique, avec un solide matelas financier qu’il compte placer comme garantie de souveraineté à la Banque Centrale du Congo.

Pour sa part, Michael Fant, CEO de Fantm Holdings Limited et membre du comité exécutif de la chambre Africaine de commerce de Dallas a annoncé la tenue en septembre prochain du forum économique de Dallas qui permet chaque année de mobiliser et d’orienter les investissements vers les pays africains, avec des capitaux étrangers ou des africains d’origines. Monsieur Michael a indiqué que sa platte forme attend des propositions concrètes et des projets bancables bien ficelés pour financer.

Dans une autre prestation retentissante, Yachtze Luchin, Président et Ceo de Unite Oil & Gas International LLC a montré sa riche expérience dans l’exploitation pétrolière et gazière au Texas et dans d’autres États d’Amérique et d’Afrique,
avant d’indiquer que la RDC peut bien développer son industrie pétrolière, avec des effets de développement induits sur d’autres secteurs d’activités sociales et économiques créatrices d’emplois et motrices de développement.

Monsieur Yachtze Luchin a invité les autorités a créé les conditions propices au boom industriel dans ce pays que les américains aiment tant.

Quant à Emmanuel Magrellis qui connait très bien la RDC, il a indiqué que le Congo est un pays qui fait verser les larmes quand on le visite, et qui fait pleurer quand on le quitte. Il a cependant réaffirmé que ce grand pays au coeur de l’Afrique est une destination difficile à contourner. Le Ceo de Exa a terminé son intervention en indiquant que sa sa société qui n’a aucune conditionalité n’attend que les propositions et contrats pour investir dans la construction des routes, la construction des aéroports, des ports et autres Infrastructures de base. Il faudrait signaler que le groupe Exa qui avait réalisé plusieurs ouvrages dans la zone Congo, notamment, la construction de la route Ouesso-Impfondo, en République du Congo, a des bureaux de représentation à Johannesburg, Brazzaville, Kinshasa et Paris.

Le secteur immobilier n’était pas du reste aux assises du Nsi Forum de Houston. Le groupe REA Immo, à travers son fondateur Andjelo Cherty s’est montré disposé à développer des projets de promotion immobilière à Kinshasa et dans d’autres grandes villes de la RDC.

Même détermination affichée pour le groupe DBK REAL ESTATE, dirigé par Mme Danielle Bilumbu Leach qui développe déjà plusieurs sites immobiliers à Houston et à Dallas et qui est prêt de s’implanter en RDC.

Après les allocutions à la tribune, les conférenciers se sont regroupés en trois panels ou commissions d’échanges en profondeur qui se sont poursuivies jusque tard dans l’après-midi.

Jeudi 28 avril, la délégation congolaise au North South Investsments Forum, sous la conduite de l’honorable Masela Kiltuty, a été reçue à la mairie de Houston, au centre ville de la riche métropole américaine. Au nom du Maire de la ville empêché, Christopher Olson, Directeur du commerce et affaires internationales de la ville de Houston a souhaité un agréable séjour à tous les délégués au Nsi forum qui ont choisi Houston, une ville clé de l’État du Texas dont le PIB est au 25e rang mondial une liste pourtant des pays riche du monde. Christopher Olson a promis que la mairie de Houston restera très attentive au financement et à l’appui de toute initiative ou de tout projet qui irait dans le sens de booster le développement des provinces de la RDC.

La clôture de cette première édition du North South Investments Forum est prévue le vendredi 6 mai 2022, avec l’intervention du Ministre des affaires foncières Sakombi Molendo devant la chambre de commerce de Houston, qui compte plus de 13.000 opérateurs économiques, suivi de la visite de quelques ranches.

Mais bien avant cette journée de clôture, les participants ont à l’unanimité souscrit à l’engagement dit de ‘woodlands’ et qui encourage les organisateurs de Nsi forum à multiplier ces rendez-vous de promotion des investissements, dans le souci d’impulser le développement industriel de la Rdc.

Pour rappel, NSI Forum est une plateforme de promotion des investissements qui vise le rapprochement entre les décideurs congolais et les investisseurs américains, le mixage d’opportunités d’affaires entre les pays de l’Amérique du Nord et ceux du bassin du Congo, ainsi que le renforcement de la présence économique américaine au Congo.
Dirigé par Anthony Lebukse, un citoyen américain, NSI Forum ambitionne d’organiser chaque année 2 conférences sur la promotion des investissements : 1 en Amérique anglophone et 1 autre dans l’Amérique francophone.
Le vice président du NSI Forum, Bruno Mbolison , estime que cette plateforme est une contribution de ceux qui croient au redressement du Congo et qui s’activent a’ accélérer le rythme de son industrialisation, gage d’un développement plus inclusif.
BLS02

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.