Je voudrais redorer l’image de cette province (Kongo Central).

Revaloriser les valeurs Kongo, en mettant en avant notre culture », déclare, sur TOP CONGO FM, Belinda Nzuzi Lutandila, candidate gouverneure du Kongo Central. « Il faut revaloriser ce qui a fait la fierté de notre province : l’humilité, le respect de l’autre, la solidarité, la détermination dans le travail. Cet engagement doit revenir au Kongo Central », pointe l’avocate de profession.

Alors comment y arriver?

« En sensibilisant la population. Je n’ai pas de bâton magique », avoue Belinda Lutandila Nzuzi. « Je ne viens pas changer le monde. Il y a déjà des prérequis. Il y a un programme de l’exécutif provincial déjà établi », lance-t-elle avant de souligner : « c’est un mandat qui est en train de courir et qui doit s’achever ».

Concrètement donc, « il faudra épousseter un peu là où il y a de la poussière, réparer, améliorer ce qui n’a pas été bien fait », explique Belinda Lutandila. » Prenons le cas des routes de desserte agricole, il y a eu un projet pour leur réhabilitation et construction. Il n’a pas été exécuté. (Mais) grâce à la bonne gouvernance et l’éthique, il est possible de mobiliser les ressources », consent-elle.

Et pour cela,  « il faut commencer par assainir les finances publiques de la province », préconise-t-elle.

En outre, la candidate gouverneure mise gros sur le travail de la terre : « je ne néglige pas les autres ressources, mais la vocation principale de notre province c’est l’agriculture », qu’elle ambitionne de développer.

Tout cela en un demi-mandat ?

« Moi je vais commencer, à faire la grande partie. Les autres qui viendront après moi pourront continuer », rétorque Belinda Nzuzi. Et de poursuivre : « le souci est de commencer et continuer dans l’unité. J’ai un slogan : nzola qui veut dire unité. Je ne suis pas meilleure que l’autre, mais avec l’autre, je peux.

Je voudrais servir la communauté pour le développement ». La candidate gouverneure lance : « les gens peuvent compter sur moi. Je m’appelle Lutandila, cela signifie comptez sur moi ».

Tribune d’Éric Lukoki

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.