Ce jeudi 19 mai 2022, l’Inspection Générale des Finances a accueilli, dans le cadre des journées d’échanges citoyens, à sa 6ème édition, les syndicalistes du secteur public, dans son amphithéâtre dénommé Félix Antoine TSHISEKEDI, autour du thème « comprendre la lutte contre la prédation financière enclenchée par le Chef de l’État ».

Étaient présents, tous les représentants des syndicats réunis au sein de l’intersyndicale nationale de l’administration publique, ainsi que les présidents des délégations syndicales de tous les ministères et les entreprises et établissements publics.

Quatre résolutions sont sorties de cette première rencontre historique :

  1. La mise en place d’un cadre de partenariat IGF-Syndicats afin de permettre une collaboration efficace dans la lutte contre la prédation financière ;
  2. Mise en place d’un mécanisme de protection des syndicalistes dénonciateurs des méfaits des détournements dans leurs entités (administration, entreprises et établissements publics) et l’activation du statut d’aviseur ;
  3. Organisation chaque mois, d’une rencontre d’évaluation des avancées de la lutte contre les malversations financières entre l’IGF et la représentation des syndicats ;
  4. Engagement de l’IGF à prioriser les cotisations syndicales afin de permettre leur bon fonctionnement.

C’est un véritable bloc contre le détournement qui vient de se créer autour de l’IGF avec cette collaboration stratégique avec les représentants valables des travailleurs du secteur public.

Les syndicalistes sont une mine d’or d’informations pour les inspecteurs qui veulent l’exploiter pour contrer les prédateurs financiers au sein de l’administration publique.

Pour le président Fidel KIYANGI, de l’INAP, c’est ce cadre permanent qui manquait afin d’établir des passerelles de communication entre les syndicalistes et l’IGF. Ce mariage permettra donc à l’IGF de posséder des informations crédibles sur les prédateurs financiers ainsi que leur modus opérandes et aboutira à l’amélioration des conditions des vies des fonctionnaires et des travailleurs des entreprises publiques par le colmatage des fuites financières.

Fidel Kiyangi a également rassuré l’IGF du soutien total de tous les travailleurs du secteur public.

La rédaction.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.