Depuis quelques temps, le sieur OKANDA Gaspard, expert économiste auto proclamé, multiplie des accusations fallacieuses sur une présumée fraude fiscale de la DGI, qui serait couverte par l’IGF.Contacté par la rédaction de écho7.info, l’Inspecteur Général des Finances, Chef de Service, Jules ALINGETE, qualifie les accusations de Monsieur OKONDA de ridicules.

« Je commence à croire que ce monsieur est un confusionniste-arnaqueur, au regard de ses accusations dans les réseaux sociaux et pourtant, comme tout congolais qui saisi, l’IGF, son dossier a été traité professionnellement, et une réponse lui a été réservée plus officiellement, déclare Jules ALINGETE ».

C’est quoi l’histoire ?

Monsieur OKONDA avait dénoncé en 2010 la société OASIS pour une fraude de 75 milliards de Fc. L’IGF avait en son temps fait le travail et envoyé à la DGI pour recouvrement. Malheureusement, la société OASIS avait saisi la Cour D’APPEL de la GOMBE en annulation de ce recouvrement.

LA COUR D’APPEL de la GOMBE avait annulé le recouvrement suivant le RCA 34.982.

Curieusement, le « confusionniste-arnaqueur » a demandé au Chef de Service de l’IGF, Jules ALINGETE, qui n’était même pas là au moment des faits, de demander à la Cour D’APPEL de revenir sur sa décision et de donner l’ordre à la DGI de recouvrer nonobstant la décision judiciaire.

L’IGF lui a simplement répondu que la décision de la Cour D’APPEL est sans appel et aussi, l’IGF n’a pas compétence de demander à un tribunal d’annuler sa décision.

L’IGF, Jules ALINGETE est surpris de constater que le fou escroc s’attaque à lui dans les réseaux sociaux.

En effet, pour monsieur OKANDA, il visait la prime de contentieux fiscal en cas de paiement de la somme redressée, donc la lettre de l’IGF, Chef de Service Adjoint Batubenga lui répondant que la justice avait pris une décision contraire et que l’IGF ne pouvait remettre en cause une décision de justice, a écroulé ses rêves. C’est ainsi qu’il a commencé à s’en prendre gratuitement à Jules ALINGETE qui reste imperturbable dans son travail, explique une source de l’IGF.

L’IGF demande à Monsieur OKONDA de saisir les cours et tribunaux pour sa dénonciation de fraude fiscale.

La rédaction.

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.