Monsieur securicor du Président Félix Antoine TSHISEKEDI, François BEYA a regagné son domicile en homme libre après 4 mois de détention à l’ANR et à la prison centrale de Makala, accusé de formater un coup en vue de déstabiliser la sécurité nationale.

Le porte parole du Président de la République avait parlé de l’existence des indices sérieux de culpabilité en charge de François Beya qui relèverait de la sûreté d’État.

De sources judiciaires concordantes, François Beya aurait bénéficié d’une liberté provisoire apprend la rédaction d’echo7.info et il lui serait interdit de quitter le pays.

Au regard de cette évolution, l’opinion attend que le Gouvernement congolais communique officiellement sur l’état actuel de ce dossier très délicat.

La rédaction

By Echo7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.